Meilleure Flûte


Pratiquer et écouter de la musique provoque chez nous des sensations fortes. Entre apaisement, détente, joie, colère et tristesse, cet art suscite tout un univers d’émotions. En plus du talent du musicien, le type d’instrument utilisé y joue un grand rôle. La flûte fait partie des instruments à vent qui sont particulièrement expressifs. Elle nous envoûte avec sa sonorité douce et à la fois perçante. Alors, c’est cet instrument de musique légendaire que nous aborderons dans cet article. Nous allons tenter de vous fournir les éléments de base que vous devez connaître sur la flûte. Découvrez ses spécificités, les différents modèles, les critères pour choisir votre flûte et plein de conseils utiles et pratiques. Ainsi, bonne lecture.

Qu’est-ce qu’une flûte ?

Tout d’abord, la flûte désigne un instrument de musique à vent de la famille des bois. Elle se décline en plusieurs types que nous détaillerons plus tard. Mais quels que soient le modèle et la forme, le principe de fonctionnement de base est le même. C’est-à-dire, le son est produit grâce au jet d’air qui va osciller autour d’une arête ou d’un biseau placé à l’embouchure. En fonction du type de flûte, ce souffle peut être canalisé par un conduit ou dirigé par l’instrumentiste lui-même.

La flûte et son origine

La flûte est l’un des instruments les plus vieux de l’histoire. En effet, elle date de la Préhistoire. Les Homo sapiens en jouaient déjà. Cela a été prouvé lors des fouilles archéologiques en Allemagne en 2008. Celles-ci ont permis la découverte de plusieurs morceaux d’une flûte qui remonte au Paléolithique supérieur, soit environ 35 000 ans. L’instrument était conçu à base d’un radius de vautour de fauve.

Les grecques, quant à eux, ont commencé à jouer de la flûte à pan vers le VIIe siècle avant Jésus-Christ. Le « tin whistle » ou flûte irlandaise est apparu au XIIe siècle. Et c’était au XIVe siècle que la flûte à bec a vu le jour.

Prenant des apparences variées, la flûte est présente partout dans le monde et a traversé différentes civilisations. Sa véritable origine reste floue. En  revanche, en matière de flûte traversière par exemple, un nom est bien connu dont Theobald Boehm. Qualifié comme le plus grand flûtiste d’Allemagne à son époque, c’était un virtuose accompli qui a renouvelé la flûte traversière.

 

Plusieurs modèles de flûtes

La flûte est une grande famille d’instruments. D’ailleurs, elle peut être en bois, en métal, en corne, en os, en pierre, en verre ou en plastique. Nous en avons déjà énuméré quelques-unes tout à l’heure. En fonction de la production acoustique, on peut les regrouper en deux principales catégories. Alors, on distingue les flûtes avec conduit comme les flûtes à bec et les versions qui en sont dépourvues comme les flûtes traversières. Découvrons tout de suite les caractéristiques de ces modèles répandus.

La flûte à bec

Vous connaissez sûrement ce qu’est la flûte à bec. Il s’agit du type de flûte qu’on apprend souvent à l’école. Selon le matériau de fabrication, elle peut être en plastique ou en bois. Sur le plan anatomique, une flûte à bec est formée par un corps tubulaire creux. En général, elle comporte un ou 2 trous en arrière et 6 trous sur le côté face. Ses deux extrémités sont ouvertes. Elle se caractérise également par l’existence d’un bloc dans l’embouchure.

En matière de tessitures, l’instrument est disponible en do et en fa. Du plus aigu au plus grave, il y a l’exilent, le sopranino, le soprano, l’alto, le ténor, la basse, la grande basse, la contrebasse, la soubasse et la sous-contrebasse. 

La flûte traversière

Premier point à noter, la flûte traversière se démarque de la flûte à bec par sa position par rapport à la bouche du flûtiste. En effet, il faut la tenir horizontalement vers le côté droit mais pas verticalement comme dans le cas de la flûte à bec.

La flûte traversière est souvent en métal mais peut être également en bois. Elle est munie d’un seul tuyau. Puisqu’elle n’a pas de conduit, c’est l’instrumentiste qui dirige l’air au biseau. D’ailleurs, elle se distingue par la présence des clés qui obstruent les trous. C’est ce qui permet la production des différentes notes. Par opposition à la flûte à bec, l’extrémité près de l’ouverture est fermée.

Plusieurs variantes de flûte traversière existent dont la flûte piccolo (petite flûte) en ut ou en réb, la flûte tierce ou en mib, la grande flûte en ut, la flûte alto ou en sol, la flûte en basse ut, la flûte octobasse en ut et la flûte hyperbasse.

La flûte de pan

Tout comme la flûte traversière, la flûte de pan ne comporte pas de conduit. Mais contrairement à cette dernière, elle est composée de plusieurs tuyaux sonores qui sont juxtaposés et de hauteurs différentes. On peut trouver la flûte de pan en Asie, en Océanie, en Europe et en Afrique. Elle est fabriquée à partir de matériaux divers dont les roseaux et les bambous notamment.

Comment bien choisir sa flûte ?

Maintenant que vous avez pris connaissance des divers modèles de flûte, décryptons les critères à prendre en compte pour choisir l’instrument adapté à vos besoins. Pour vous simplifier la tâche, nous allons nous focaliser sur les flûtes à bec et les flûtes traversières. Ce sont les versions les plus prisées.

Débuter avec une flûte à bec  

Pour vos premiers pas en musique, la flûte à bec est souvent conseillée. Cela s’explique par le fait que cet instrument soit plus facile à aborder et à maîtriser. Sans trop de difficulté, il vous permet de produire une mélodie agréable à entendre. Les apprentis musiciens apprécient aussi la flûte à bec pour sa légèreté et sa maniabilité. Vous pouvez la transporter partout. Et pour couronner le tout, elle est plus abordable que ses équivalents.

Sur le marché, vous trouverez des flûtes à bec en plastique qui remplissent bien leur fonction. Le seul bémol c’est que la sonorité qui en émane n’égale en rien celle produite par une version en bois. C’est pourquoi il convient de privilégier cette dernière.

En dehors du matériau de fabrication, une flûte à bec se choisit selon le doigté ou la position de vos doigts quand vous jouez une note. Deux options s’offrent à vous, à savoir le doigté allemand et le doigté baroque. Le premier a l’avantage d’être simplifié. Ces deux doigtés se distinguent par la taille d’un trou. Sur le doigté allemand, vous remarquerez que le quatrième trou (du haut en bas) est plus grand et le cinquième est petit. En revanche sur le doigté baroque, le quatrième trou est plus petit et le cinquième est plus grand.

La flûte au doigté baroque s’adresse aux flûtistes qui ont plus d’expérience. Sa manipulation est assez complexe mais elle permet de jouer des notes avec plus de précision. Donc pour une première expérience, il vaut mieux s’habituer d’abord au doigté allemand. Celui-ci facilite l’apprentissage. Quand vous vous êtes bien entraîné, vous pouvez passer au doigté baroque.

Vous devez également connaître que la taille de la flûte impacte le son. Par exemple, la flûte ténor, la plus longue de toutes, est la plus grave. Elle convient aux adultes. En revanche, la flûte sopranino, la version la plus courte, est la plus aigüe. Pour les novices et les enfants, la flûte soprano est une bonne option.

Contrairement aux idées reçues, la flûte à bec n’est pas uniquement bonne  pour la pédagogie. Et après l’avoir maîtrisé au bout de deux ans, on la met aux oubliettes. En effet, atteindre un niveau professionnel, étudier les différents modèles et apprendre à jouer tous les styles musicaux prend de nombreuses années d’études auprès d’un conservatoire.

Astuces pour bien sélectionner une flûte traversière

Les adeptes d’élégance et de raffinement se tournent vers la flûte traversière. Celle-ci se sélectionne  en fonction de votre morphologie, votre niveau de musicien et du son à jouer. Les flûtes traversières sont classées en trois catégories dont étude, intermédiaire et professionnel. Alors, chacun y trouvera son compte facilement. Si le futur instrumentiste est encore un enfant, les modèles dotés d’une tête courbe sont à privilégier car ils apportent plus de confort.

En règle générale, les flûtes traversières sont utilisées dans les orchestres. Une flûte en do ou grande flûte convient parfaitement à un adulte débutant, intermédiaire ou averti. C’est la plus célèbre de toutes les flûtes traversières. En moyenne, elle mesure 67 cm et comprend la tête, le corps et la patte. Elle peut être fabriquée en argent ou en métal. La plupart du temps, la grande flûte est soliste dans les orchestres classiques. Fournissant un son profond, elle peut être jouée dans des registres variés.

La flûte picolo, quant à elle, est un modèle mesurant moins de 30 cm de long, soit la moitié de la grande flûte. Elle est formée par la tête et le corps seulement. Elle se reconnaît par son son très aigu. Elle s’adapte plutôt à un répertoire classique.

Les flûtistes adultes confirmés peuvent aussi opter pour la flûte alto. Celle-ci est plus longue que la grande flûte. Elle est plus grave. Si vous êtes instrumentiste de petite taille, le modèle muni d’une tête recourbée sera idéal pour vous. Si vous êtes assez grand ou de taille moyenne, la flûte droite fera l’affaire.  Si vous recherchez une flûte encore plus grave, l’octobasse est une autre bonne option. Il est à noter que cette dernière s’adresse aux professionnels.

En ce qui concerne le matériau de fabrication, un novice n’a pas besoin d’un produit de très haute qualité. Pour le niveau intermédiaire, le matériau sera plus ou moins performant. La résistance de votre flûte est le critère le plus important. La flûte traversière en maillechort est répandue sur le marché. Il s’agit d’un mélange de cuivre, de zinc et de nickel.

Combien coûtent les flûtes ?

Selon les déclinaisons, la conception et le niveau, les flûtes sont proposées à des prix diversifiés. Comme nous l’avons mentionné précédemment, la flûte à bec est préférable pour votre initiation ou pour améliorer votre apprentissage. Celle-ci coûte aux alentours de 10 à 60 €. Tandis que la flûte traversière va de 100 à 400 € pour les modèles haut de gamme.

Aujourd’hui, vous n’êtes pas obligé de vous déplacer pour dénicher une flûte. Cet instrument est disponible chez de nombreuses boutiques en ligne spécialisées.

Pourquoi s’intéresser à la flûte ?

Depuis longtemps, il a été prouvé que jouer d’un instrument de musique booste la mémoire et la concentration, améliore la posture, développe la confiance en soi et les compétences du travail en équipe. C’est également une activité qui vous apprend à être patient et persévérant. La flûte peut vous apporter tous ces bénéfices. Et si vous êtes particulièrement sensible à la profondeur de ses sonorités, n’hésitez pas à vous lancer.

Quelle est la meilleure façon d’apprendre à jouer de la flûte ?

Afin d’acquérir et maîtriser les bases de la flûte, il n’y a rien de mieux que d’apprendre aux côtés d’un professeur. Il pourra suivre vos évolutions et vous aider à progresser rapidement. Ensuite, si vous le souhaitez, vous pouvez poursuivre en autodidacte. Comme l’apprentissage de tout autre instrument, l'entraînement et la pratique régulière restent la clé du succès. La motivation est aussi fondamentale.

En matière de flûte, vous devez d’abord apprendre à bien tenir votre instrument. La technique de souffle est un autre enjeu fondamental. Ensuite, vous allez découvrir la profondeur du son. On peut suivre les cours de flûte à partir de 7 ans. L’essentiel est que les deux dents du haut et du bas soient définitives. Cela permet d’éviter la déviation de l’air, ainsi les fausses notes.

Comment prendre bien soin de sa flûte ?

Vous avez investi dans une flûte onéreuse et de qualité ? Pour qu’elle puisse vous servir pendant longtemps, veillez à l’entretenir correctement et soigneusement. Votre flûte a besoin d’être nettoyée après chaque utilisation. C’est valable pour la partie intérieure et extérieure. La flûte traversière nécessite d’être dévissée de temps à autre. C’est une opération délicate à effectuer avec précaution pour éviter d’abîmer les clés. Et quand vous vous déplacez avec votre instrument, prévoyez une mallette ou un étui convenable pour mettre votre flûte à l’abri des chocs et différentes agressions extérieures.