Meilleur Ukulélé


Dès qu’on évoque le terme « ukulélé », on a tendance à penser aux îles hawaïennes et leur musique traditionnelle. Cependant, ce matériel de musique ne se limite pas à cette communauté. Il est devenu populaire partout dans le monde depuis le XXe siècle. Séduit (e) par le son singulier émanant de cette petite guitare, vous voulez en apprendre davantage sur elle ? Cet article tombe à point nommé.  Ainsi, bonne lecture.

Qu’est-ce qu’un ukulélé ?

L’ukulélé est le composant incontournable d’un orchestre hawaïen. On le définit comme un instrument à cordes pincées traditionnel de l'Hawaï. C’est une adaptation du cavaquinho, un instrument populaire du Portugal. L’ukulélé appartient donc à la famille des instruments de guitare. D’ailleurs, il a beaucoup de ressemblances avec les guitares standards, tant au niveau de sa forme que de sa construction. En effet,  l’ukulélé standard possède 4 cordes même si certains en ont 8. De par son aspect général, on considère cet instrument comme une guitare réduite.

Pour la matière de fabrication, l’ukulélé est souvent fait en bois. Les essences utilisées sont variées. Initialement, on utilisait le bois de koa, une variante d’acacia hawaïenne. Du fait de la rareté de celle-ci, les luthiers ont recours aux essences de bois employées dans la fabrication de guitares pour façonner les ukulélés modernes. L’acajou est le plus prisé. Aujourd’hui, nous trouvons aussi sur le marché des ukulélés en plastique.

Les différents types de ukulélés

Différents types d’ukulélé existent. Il s’agit notamment de :

  • L’ukulélé hawaïen standard : instrument en forme d’ananas conçu à base de bois. Il peut comporter des cordes doublées.
  • L’ukulélé à résonateur : instrument acoustique doté d’un système d’amplification mécanique des instruments à résonateur.
  • L’ukulélé électrique : ukulélé électro acoustique intégrant un capteur. Il peut avoir des formes diversifiées.
  • Le banjo ukulélé : instrument à quatre cordes combinant un petit corps de type banjo et un manche fretté du ukulélé.
  • L’ukulélé tahitien ou polynésien : un ukulélé hawaïen pouvant se décliner dans des formes spécifiques.

Selon la taille (de la plus petite à la plus grande), on distingue le soprano, le concert, le ténor et le baryton. Le soprano est la taille originelle de l’ukulélé. En fonction du diapason (longueur vibrante de la corde) de l’instrument, on le catégorise ainsi :

  • Soprano : diapason de 12 pouces (ou moins) à 14 pouces (environ 30,5 cm à 35,5 cm)
  • Concert : diapason de 14 pouces à 16 pouces (environ 35,5 cm à 40,5 cm)
  • Ténor : diapason de 16 pouces à 18 pouces (environ 40,5 cm à 45,5 cm)
  • Baryton : diapason supérieur à 18 pouces (au-delà de 45,5 cm)

On reconnaît ces dimensions comme le standard généralement accepté. Elles ont été imposées par les anciens ukulélés (Style 0, style 1 à 5) de la marque Martin (fabricant américain de guitares fondé en 1833).

Les publications sur le Ukulélé

Meilleur Ukulélé

Accorder Ukulélé

Accorder un ukulélé : comment s’y prendre ? Décidé d’apprendre l’ukulélé, vous avez choisi l ...

Un peu d’histoire

Bien qu’ « ukulélé est un terme hawaïen, l’instrument est d’origine portugaise. En effet, les immigrants portugais de l’île Madère l’ont introduit à Hawaï vers les années 1879 quand ils y venaient pour la culture de la canne à sucre et de l’ananas. Parmi ces immigrants, il y avait Joao Fernandez qui était toujours accompagné de son petit instrument à cordes, la braguinha ou cavaquinho. Il a joué et chanté avec celle-ci. Tout de suite, la braguinha a fasciné les Hawaïens. C’est l’instrument dont a dérivé l’ukulélé. Il est ancré dans la musique traditionnelle de l’île. Ensuite, il a conquis tout le Pacifique et le Tahiti avant de se répandre dans le reste du monde.

L’ukulélé est devenu très célèbre dans la première moitié du XXe siècle. Le petit instrument polyvalent a séduit rapidement différents courants musicaux (chanson populaire, jazz, …). On l’apprécie pour la note exotique et humoristique qu’il apporte.

Ukulélé : un instrument facile à apprendre

L’apprentissage du ukulélé est accessible à tous. Il suffit juste d’un peu de motivation, beaucoup de pratique, une méthode de ukulélé et des tablatures. Même si vous n’avez pas fait de solfège, rien ne vous empêche de jouer du ukulélé. Par ailleurs, internet avec les différents tutoriels vous sera d’une aide précieuse dans la maîtrise de cet instrument. Mais si vous voulez progresser vite, vous pouvez toujours prendre des cours de ukulélé. Avec l’accompagnement d’un professeur, vous maîtriserez au mieux les bases telles que les différentes parties de l’instrument (tête, table, frettes, manche), les placements des doigts, les accords et les rythmes.

Comment bien choisir un ukulélé ?

Si vous désirez apprendre l’ukulélé, investir dans votre premier uku est une étape primordiale. Nous avons déjà évoqué les différents types de ukulélés tout à l’heure. Parmi eux, les modèles les plus courants sont le soprano, le concert et le ténor. Le soprano est le plus populaire. Ce dernier est le modèle recommandé aux débutants. On le reconnaît avec son son plutôt mince et jalonné. Du fait de sa petite taille, le soprano peut vous accompagner partout.

Après avoir maîtrisé le soprano, vous pouvez passer au concert ou alto. Plus grand que son homologue, ce type d’ukulélé offre un son plus complet. Ensuite, il y a le ténor qui est encore plus grand et qui propose un son plus riche que les deux premiers. Les joueurs de blues et les fingerpickers, quant à eux, se tourneront vers le baryton. Il s’agit du modèle le plus grand de tous. Le baryton comme le ténor sont adaptés aux joueurs expérimentés. Pour faire simple, on choisit donc son ukulélé selon son niveau musical.

Opter pour un véritable ukulélé

Que vous vouliez investir à fond dans l’apprentissage de votre ukulélé ou que vous souhaitiez juste découvrir l’instrument, il convient d’utiliser un vrai ukulélé. En effet, sur le marché, il existe des instruments simplement conçus pour le décor. Impossible de les accorder correctement. Le son peut être décevant.

Entre 20 € et 30 €, vous ne trouverez pas un ukulélé digne de ce nom. Les prix corrects sont à partir de 50 €. Selon le modèle, un ukulélé peut coûter jusqu’à 300 €.

Où acheter son ukulélé ?

La meilleure façon d’acheter votre ukulélé est de vous rendre dans un magasin physique. Pouvoir toucher l’instrument est largement mieux. Le vendeur pourra également vous aider à faire le choix convenable. Sinon, vous pouvez toujours acheter votre ukulélé sur internet via une boutique en ligne spécialisée. Pour ne pas vous tromper, prenez le temps de lire les différents avis et conseils. Parmi les marques de référence dans le domaine, nous pouvons énumérer Makala, Mahalo, Aloha, Flea, …