Meilleur Poivre


 

 

Comme le dit le dicton, se nourrir est un besoin, savoir manger est un art. Il faut apprendre à savourer ce qu’on mange même s’il s’agit des plats simples. Mais plats simples ne signifient pas non plus mets fades et sans aucun goût. Beaucoup de personnes n’invitent pas les épices dans leurs assiettes. Certains pensent même que l’utilisation de ces assaisonnements est réservée uniquement aux grands chefs cuisiniers. Mais c’est une perception tout-à-fait erronée. Les épices permettent de rehausser les saveurs de vos préparations. Et ce n’est pas tout. Elles affichent également plusieurs vertus insoupçonnées sur la santé. Les rayons épices regorgent de différents types de condiments. Mais aujourd’hui, nous allons mettre le poivre à la loupe. Pourquoi devrions-nous manger du poivre ? Combien de variété de poivre existe ? Toutes les réponses à vos questions se trouvent dans ce guide dédié au poivre.

Qu’est-ce que le poivre ?

Le poivre est une épice prisée dans toutes les cuisines à travers le monde. Comme vous le savez sans doute, il se caractérise par son goût piquant. Une petite pincée dans les préparations et le tour est joué. Les saveurs des mets sont relevées.

Originaire de l’Inde, le poivre provient des baies de différentes espèces de poivriers appartenant à la famille des pipéracées. Il pousse sur une liane.

Les différents types de poivre

Plusieurs familles de poivriers existent. Selon leurs noms scientifiques, on distingue :

-  Piper nigrum : il s’agit de la variété la plus répandue

-  Piper borbonense : désigne un poivre sauvage en provenance de Madagascar connu sous l’appellation « Voatsiperifery ».

-  Piper cubeba : c’est un poivre à queue cultivée en Indonésie.

-  Piper longum : il s’agit du poivre long du Sri Lanka.

Ainsi, le poivre le plus consommé partout dans le monde c’est le Piper nigrum. C’est de cette espèce qu’on obtient le poivre noir, vert, rouge et blanc. Vous vous demandez comment cela se fait ? C’est juste une question de degré de maturité.

Le poivre vert, par exemple, est issu de la récolte d’une baie encore immature à six mois. Ensuite, il subit des procédés de conservation (par vinaigre et saumure). Moins piquant, ce type de poivre est plus frais et procure des notes végétales.

En revanche, le poivre noir est très piquant. Il est récolté d’une baie presque arrivée à la maturité. Celle-ci est fermentée puis séchée au soleil. C’est de cette façon qu’il noircit et perd son éclat.

Quant au poivre rouge, il provient d’une baie cueillie à pleine maturation après une durée de neuf mois. Son séchage avec son écorce rouge se fait à l’abri du soleil. Cette variété de poivre a un goût intense et piquant.

Pour obtenir du poivre blanc, on récolte une baie mûre au moment où l’écorce de celle-ci devient rouge. Ensuite, on le trempe dans l’eau en vue d’enlever l’écorce. Puis, la graine est séchée jusqu’à ce qu’elle ait une teinte blanche. Pour faire simple, le poivre blanc est issu de la baie de poivre rouge ayant subi quelques traitements. Il se caractérise par son goût plus doux.

Comment  choisir le poivre ?

Le Piper nigrum est cultivé dans de nombreux pays du monde. Alors le goût peut différer d’un terroir à un autre. Le Vietnam et le Brésil constituent les plus grands producteurs mondiaux de poivre. Les poivres de Madagascar jouissent également d’une bonne réputation. Ainsi, chaque type de poivre a ses spécificités. Ce qui indique que vous choisirez le poivre selon vos besoins en cuisine. Voici donc une liste non exhaustive des plats conseillés pour chaque variété de poivre.

Le poivre vert est recommandé pour les sauces à base de crème qui vont accompagner les viandes et les poissons. Le poivre noir peut être servi avec presque tous les plats (légumes, poissons gras, viandes rouges, du chocolat, des fruits, …). Le poivre rouge quant à lui, s’associe parfaitement avec les volailles dont le canard, mais ira aussi volontiers avec le porc, le gibier, le fromage de chèvre ainsi que certains desserts comme la glace. Pour finir, le poivre blanc est conseillé pour les sauces légères, les coquillages, les viandes blanches, …

Le poivre est disponible sous forme de grains ou déjà moulu. Pour profiter pleinement de son goût, l’acheter en entier est vivement conseillé. Vous le moulez à chaque fois que vous en ayez besoin.

Attention aux faux poivres

Certaines baies n’appartenant pas à la famille des pipéracées portent le nom de poivre alors qu’elles ne le sont pas. Il s’agit du poivre rose venant de l’Amérique du Sud, du poivre de Cayenne (une espèce de piment), ou encore du poivre de Sichuan, une épice chinoise.

Comment bien utiliser le poivre ?

Le poivre est surtout utilisé en cuisine. Comme mentionné dans les exemples précédents, il peut servir de condiment pour aromatiser les préparations culinaires, être mélangé avec des sauces, se marier avec les fruits et les desserts. La cuisson du poivre fait diminuer son arôme. C’est pourquoi il convient de l’ajouter une fois la cuisson terminée.

Quels sont les bienfaits du poivre ?

Le poivre sert notamment à relever les saveurs des mets. Mais il faut savoir qu’il renferme plusieurs minéraux et vitamines. Ainsi, la consommation de ce condiment est bénéfique pour la santé. En effet, le poivre favorise la digestion, aide à traiter l’hypertension en remplaçant le sel dans les préparations. C’est aussi un anti-inflammatoire et un allié contre la fièvre. Par ailleurs, le poivre est recommandé en naturopathie pour traiter l’anxiété et la dépression.

Mis à part le poivre blanc, le poivre a généralement un goût fort. Pour vous éviter la sensation de gorge irritée, il convient de limiter la quantité ingérée. 

Comment conserver le poivre ?

Si vous achetez du poivre moulu, celui-ci ne pourra pas être conservé pendant longtemps. Il a tendance à perdre rapidement sa saveur. Il se conserve pendant un délai de trois mois et dans une température ambiante. Dans le cas du poivre en grains, ce dernier peut être conservé indéfiniment.